Pérénnité
de la basilique
Notre Dame

Contexte urbain et environnement climatique

La basilique Notre-Dame, située devant la place
d’Armes dans l’arrondissement historique du
Vieux-Montréal, est circonscrite par des édifices à
bureaux, certains de grandes hauteurs, comme la
Banque Nationale et l’édifice Aldred. Du côté
sud-ouest, se trouve le jardin des sulpiciens, un
vaste espace de verdure. Vers le sud et l’ouest, les
constructions sont de faible hauteur définissant
un large dégagement jusqu’au fleuve
Saint-Laurent. Les édifices de la basilique et de la
chapelle représentent une très grande superficie
de 4 280 m² (plus ou moins 46 100 pi²).
L’ensemble est doté d’une vaste toiture métallique
à deux versants couverts de feuilles de cuivre.

La singularité du lieu

On retiendra que l’environnement immédiat de la basilique
comporte des aspects singuliers qui permettent d’avancer les
traits caractéristiques suivants :
• Une façade Ouest très exposée aux vents dominants et aux intempéries;
• Une façade Sud du chevet de Notre-Dame largement ensoleillée;
• Une façade Est qui reçoit seulement l’ensoleillement des premières heures du matin;
• Une façade Nord ombragée et soumise à des turbulences de vent propre au secteur de la place d’Armes.

Ces caractéristiques constituent des facteurs pertinents qui
seront pris en considération dans l’analyse des détériorations qui
ont cours sur les édifices.

Travaux planifiés

D’ici les prochaines années, des travaux
importants de maçonnerie devront être
effectués sur la façade principale, ouest,
est, sud de la basilique ainsi que des
travaux de solivage et d’étanchéité.
Les clochers exigent des réparations
majeures de maçonnerie. La façade Est
de la chapelle Notre-Dame du Sacré-Cœur
ainsi que la toiture devront être mises à niveau.